PARTAGER

Le commandement américain pour l’Afrique (Africom) a confirmé hier la mort de trois soldats américains lors d’une embuscade, mercredi, contre une pa­trouille américano-nigérienne à 200 km au nord de Niamey, dans le sud-ouest du Niger. Le communiqué évoque également la mort d’un «membre d’une nation partenaire».

La patrouille américano-nigérienne était à la poursuite de plusieurs assaillants en provenance du Mali, qui venaient d’attaquer le village de Tongo Tongo, dans la région Nord-Tillabéri, lorsqu’ils sont tombés dans un guet-apens, selon Rfi.
Le bilan de l’attaque est lourd : trois soldats américains ont perdu la vie, ainsi qu’un «membre d’une nation partenaire», selon l’Africom – sans qu’il soit possible pour le moment de confirmer sa nationalité.
Deux soldats américains ont également été blessés et évacués dans un hôpital en Allemagne.
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
D’après le New York Times, qui cite des sources militaires anonymes, les soldats américains tués et blessés étaient membres des Forces spéciales, aussi connues sous leur surnom de «bérets verts».
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here