PARTAGER

Manifestement, les soucis de santé de Muhammadu Buhari  le handicapent toujours pour assurer pleinement son rôle de Président. Pour la deuxième fois en quelques semaines, il a été contraint de s’absenter ce mercredi 26 avril lors du Conseil des ministres.
«Il n’était pas là parce qu’il a demandé la permission de se reposer et à son vice-président de présider», a expliqué Lai Mohammed, son porte-parole, à la sortie de cette réunion hebdomadaire. «Il travaillera depuis la maison aujourd’hui. Il a demandé à ce que tous ses dossiers soient apportés chez lui», a poursuivi le porte-parole face aux journalistes.

Yemi Osinbajo assure l’interim
Agé de 74 ans, le Président nigérian est rentré début mars d’un séjour de huit semaines à Londres, où il a suivi des traitements médicaux. Son vice-président, Yemi Osinbajo, avait assuré l’interim pendant son absence, mais les rumeurs sur la santé fragile de Muhammadu Buh­ari n’ont pas tardé à enflammer le Nigeria.
A son retour, le chef d’Etat avait déclaré ne pas avoir «le souvenir d’avoir été aussi malade» : «je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai eu des transfusions de sang», avait-t-il briève­ment expliqué, sans donner la nature exacte de sa maladie.
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here