PARTAGER

Au moins 300 élèves ont été relâchés par leurs ravisseurs dans le nord-ouest du Nigeria, ont indiqué jeudi les autorités locales de l’Etat de Katsina. «344 d’entre eux sont entre les mains des forces de sécurité et vont être transférés à Katsina cette nuit», a déclaré le gouverneur de l’Etat Aminu Bello Masari. «Ils vont bénéficier de soins avant d’être rendus à leurs familles.»
Peu auparavant, un conseiller du Président avait annoncé la libération des élèves, sans cependant en préciser le nombre exact. «C’est un énorme soulagement pour tout le pays et la communauté internationale», a de son côté tweeté le Président, Muhammadu Buhari.
Ce sont des centaines de mineurs, collégiens et lycéens qui avaient été enlevés vendredi soir par des hommes armés, surnommés «bandits» dans cette région du Nigeria. Ils avaient été enlevés au lycée d’Etat pour garçons de Kankara, dans l’Etat de Katsina, dans un rapt ensuite revendiqué par le groupe djihadiste Boko haram, habituellement actif dans la partie nord-est du pays, à des centaines de kilomètres plus à l’est.
Le Temps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here