PARTAGER

C’est un drame qu’a vécu le joueur nigérian, John Obi Mikel. Son père, Michael Obi, a été enlevé par six hommes armés, le jour du match Nigeria-Argentine de Coupe du monde, avant d’être libéré par une opération de police. Michael Obi, père du capitaine de l’Equipe du Nigeria de football, John Obi Mikel, a été libéré contre une rançon après avoir été enlevé le 26 juin, jour du match Nigeria-Argentine de Coupe du monde. «Michael Obi, père du capitaine des Eagles, a recouvré sa liberté», a déclaré lundi soir le porte-parole de la police de l’Etat de l’Enugu, dans le sud-est du Nigeria, Ebere Amaraizu. La libération de l’otage a eu lieu à la suite d’une opération de police qui a fait des blessés parmi les ravisseurs, lesquels sont toutefois parvenus à s’enfuir.
Le policier a précisé que la victime n’avait pas subi de violences après son enlèvement par six hommes armés à Enugu qui l’ont obligé à marcher cinq kilomètres à pied sous une forte pluie. Selon le porte-parole de la police, le capitaine des Super Eagles, éliminés au premier tour en Russie par l’Argentine, a payé 10 millions de nairas de rançon (28 000 dollars) avant la libération de son père. Il s’agissait du second enlèvement de Michael Obi, le premier ayant eu lieu en août 2011. Les enlèvements pour obtenir une rançon sont fréquents dans le Sud du Nigeria.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here