PARTAGER

Mgr Benjamin Ndiaye a célébré hier la messe de minuit marquant la naissance du Christ. Devant les nombreux fidèles venus sacrifier à la solennité de la naissance du fils de Marie, l’archevêque a invité les croyants à garder leur choix pour Jésus Christ de manière ferme, clair et limpide, sans mélange, ni syncrétisme.

«Le Peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière, et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.» C’est en ce sens que la communauté chrétienne universelle a célébré ce dimanche la fête de Noël, car en Jésus, le Verbe de Dieu incarné, il a été contemplé le signe d’un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. Et selon Mgr Benjamin Ndiaye, «l’enfant de Marie qui nous est né et donné habite dans nos maisons et nos cœurs». C’est pourquoi «nous avons besoin de la lumière du Christ pour vaincre nos ténèbres afin de mieux éclairer notre foi et notre vécu», dira-t-il en invitant les fidèles chrétiens à porter leur choix sur Jésus Christ. «Il faut que votre choix pour Jésus Christ reste ferme, clair et limpide, sans mélange, ni syncrétisme», a-t-il déclaré en leur conseillant de «ne pas se laisser abuser par des erreurs exploitées à dessein et qui pourraient affaiblir leur pleine adhésion en Jésus Christ». Sans plus de précisions, il ajoutera : «Je partage avec vous cette préoccupation en tant que votre pasteur, en me souvenant d’une actualité récente à travers internet et pour laquelle j’implore le pardon auprès de ceux qui en auraient été blessés», ajoute-t-il sans entrer dans les détails.
Cependant, il a rappelé l’enseignement de Paul aux Galates, lesquels avaient reçu de l’apôtre un évangile qui libère pour appartenir désormais au Christ, mais malheureusement avaient écouté des prédicateurs qui avaient réussi à semer la confusion dans leur esprit et leur cœur par leurs enseignements douteux.
Face à une telle situation, Mgr Ndiaye rappelle que Paul avait fait une mise au point à la fois vigoureuse et passionnée : «Si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, que l’anathème soit sur lui», leur a-t-il dit.
S’adressant aux fidèles, Benjamin Ndiaye ajoutera : «Quel que soit notre statut, évêque, prêtre, consacrés, fidèles du Christ, je lance cet appel : Ne soyez pas comme les Galates, restons fermes et fidèles dans la foi de Jésus Christ !» Pour montrer que le chemin chrétien n’est pas celui des charlatans. A l’en croire, «il est celui de Jésus Christ, voie, vérité et vie». Ce qui amènera l’archevêque à dire que «si dans notre existence il y avait conflit entre Jésus-Christ et la tradition, il nous faut comme chrétiens opter pour Jésus Christ». Marchons donc résolument derrière le Christ, suggère-t-il, car il est «la lumière qui éclaire tout homme en venant dans le monde».
Mgr Benjamin Ndiaye demande ainsi aux croyants venus nombreux assister à cette solennité de la naissance du sauveur de prendre aussi pour modèles Marie et Joseph, les premiers adorateurs «du Dieu fait homme». «Chers fidèles du Christ, suivons les pas de ces premiers adorateurs du fils de Dieu, en prenant exemple sur eux, inclinons-nous, prosternons-nous, adorons le Dieu qui nous aime au point de prendre le chemin des hommes pour nous sauver en Jésus-Christ !», prêche-t-il.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here