PARTAGER

Mankeur Ndiaye, jusqu’ici président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), a été nommé Représentant du secrétaire général de l’Onu en Centrafrique. L’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal aura la lourde mission de superviser la crise centrafricaine, un pays plongé dans une spirale de violence meurtrière. En Rca, les conflits et affrontements entre groupes armés pour le contrôle des ressources et des territoires se multiplient depuis 2013, coïncidant avec le renversement du régime du Président François Bozizé par la Séléka, une coalition venue du nord-est du pays.
Les populations civiles sont victimes de violences de masse et d’exactions ciblées qui ont fait des milliers de morts et de blessés. Plus d’un million de Centrafricains ont fui les combats et les exactions, espérant trouver refuge dans des pays voisins ou des enclaves (camps, quartiers et bâtiments protégés par des troupes internationales). C’est un duo de Sénégalais qui est chargé de normaliser la crise centrafricaine, car le général Ballé Keïta est le commandant des casques bleus de la Mission des Nations unies pour la Centrafrique.

d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here