PARTAGER

La fronde des artistes ne faiblit pas. Alors que certaines associations continuent de négocier avec les ministres de l’Intérieur et de la Culture autour d’un possible assouplissement des restrictions qui les empêchent d’exercer leur métier, les plus jeunes artistes sont aussi montés au créneau. En conférence de presse hier, ils ont tenu à dénoncer l’arrêté du gouverneur de Dakar qui interdit toute prestation musicale dans les salles de spectacle et les espaces publics. «Ce sont les artistes chanteurs, surtout ceux de la jeune génération, qui ont décidé de se rencontrer pour dénoncer la situation qu’ils vivent», explique Moustapha Ndiaye, Secrétaire général de l’Association des managers et agents d’artistes du Sénégal (Amaa) et initiateur de cette rencontre. Depuis plus de neuf mois qu’ils sont privés d’activités, les travailleurs du secteur des arts et de la culture sont bien décidés à s’opposer à cette nouvelle directive des autorités. «On veut qu’ils nous laissent travailler tout simplement», plaide M. Ndiaye qui explique que «les instrumentistes, les managers, tous ceux qui travaillent autour de la musique et du spectacle, ont été touchés par cette mesure». Ils ne sont pas les seuls puisque les travailleurs évoluant dans l’écosystème du spectacle vivant sont aussi profondément touchés. «La personne qui loue les sonorisations, les lumières, ceux qui travaillent dans l’organisationnel, les services de sécurité, tous vivent des difficultés. En interdisant aux chanteurs de chanter, c’est toute une chaîne de valeur, de services qu’ils empêchent de travailler», dénonce M. Ndia­ye.
Décidés à se faire entendre, les acteurs culturels, réunis autour de la Coalition des ac­teurs culturels (Cam), avaient décidé d’organiser un sit-in ce jeudi à la Place de la Nation. Aux dernières nouvelles, la manifestation n’a pas été autorisée par les autorités au motif qu’elle était «forclose». Mais les jeunes artistes semblent décidés à braver cette interdiction si les pourparlers en cours ne débouchaient pas sur un compromis. Depuis quelques jours en effet, Youssou Ndour s’est activé pour favoriser la discussion entre les différentes parties. La dernière rencontre entre les autorités et la Cam prévue ce mercredi à 19h devrait permettre de savoir si oui ou non, les artistes seront à la place de la Nation à 15h cet après-midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here