PARTAGER

La tentative «d’accaparement» du terrain de l’Asc Darou Salam évoluant en National 1 est la goutte de trop pour les habitants de Sébikotane qui voient en la société Senac Eternit un voisin plus qu’encombrant. Ils se sont fait entendre jeudi à travers une marche de protestation le long de la route nationale. «La commune de Sébikotane réclame des taxes à la Senac», «Senac % responsabilité sociétale», «L’amiante de Senac ravage la population», ont-ils fièrement étalé sur des banderoles. «La dernière volonté de cette entreprise polluante est de récupérer une partie du terrain de l’Asc Darou Salam afin de clôturer toute la surface», a soutenu Amadou Pouye, 1er adjoint au maire de Sébikotane, venu prêter main forte à ses administrés. Implantée depuis 1964 dans la zone, la société incriminée est spécialisée dans la confection d’ardoises de toiture et peinture. «Depuis son installation, elle n’a cessé de constituer un danger pour ses travailleurs, mais également pour les populations riveraines», a décrié l’adjoint au maire, citant à ce sujet la matière première de l’entreprise qu’est l’amiante, substance qu’il a dit «interdite à l’échelle internationale». Outre cet aspect, les protestataires ont dénoncé une évasion fiscale planifiée et entretenue par l’entreprise depuis son installation. «La société n’a jamais versé ni de foncier bâti ni de foncier non bâti ni la patente encore moins la taxe publicitaire alors qu’il y avait des panneaux publicitaires à l’entrée et à la sortie de la commune», a fait savoir M. Pouye, relevant ainsi un grand paradoxe. «Une usine implantée dans le périmètre communal de Sébikotane et qui paye ses taxes à la commune de Keur Moussa (Thiès)», a-t-il expliqué, appelant à une correction de cette injustice manifeste. «La Senac occupe une superficie de 18 hectares alors que les bâtiments de l’usine ne font qu’un quart de cette superficie. Nous réclamons justice à cette entreprise. Au cas contraire, nous allons développer des stratégies pour les amener à nous respecter», a lancé d’un ton ferme l’adjoint au maire.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here