PARTAGER

Le bureau national élargi du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) a recommandé à ses responsables de déposer un préavis de grève couvrant la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. Dans un communiqué rendu public, le Saes souligne que c’est la décision retenue samedi dernier lors  de la réunion du bureau national élargie tenue à l’Ecole polytechnique de Thiès. Dans le document, on informe que le Saes exige «la matérialisation de l’accord conclu avec le gouvernement sur la retraite, l’organisation de concertations sur l’évaluation des budgets des universités pour aller vers un équilibrage et une sécurisation des budgets des universités». Selon les camarades de Malick Fall, «le gouvernement du Sénégal avait pris un certain nombre d’engagements sous la supervision de Monsieur le Premier ministre dont la revalorisation de la pension de retraite, l’équilibrage et la sécurisation des budgets ainsi que le paiement de la dette des universités publiques». Le Saes, qui dénonce ainsi le non-respect de ces engagements pris par le gouvernement, informe «l’opinion publique nationale et internationale que de gros efforts ont été consentis par les enseignants-chercheurs pour arriver à un démarrage presque effectif de l’année universitaire 2016-2017». «Par conséquent, le Saes demande au gouvernement de respecter ses engagements. Sinon, il le tiendrait responsable de toute perturbation qui surviendrait dans le sous-secteur de l’Enseignement supérieur», a-t-on ajouté dans le document.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here