PARTAGER

La notation du Sénégal auprès de Moody’s reste maintenue à Ba3 avec une perspective négative liée au Covid-19.

L’agence de notation financière Moody’s a décidé de maintenir «la note du Sénégal à Ba3 avec une perspective négative». Le ministère des Finances et du budget explique dans un communiqué que «cette révision de la perspective intervenue ce vendredi est consécutive au creusement du déficit budgétaire qui passe à 6,1% en raison des mesures de soutien aux entreprises et aux ménages pour endiguer les effets de la pandémie du Covid-19».
Les services de Abdoulaye Daouda Diallo rappellent que «l’agence avait mis sous surveillance, en juin dernier, les notes du Sénégal et de la Côte d’Ivoire après leur adhésion à l’Initiative de suspension du service de la dette lancée par les pays du G20».
Et notent-ils, «depuis le début de la crise sanitaire, le Sénégal a engagé d’importantes dépenses dans le cadre du Plan de résilience économique et sociale (Pres) doté d’un budget de 1000 milliards de francs Cfa. Il vise à soutenir le secteur de la santé, les populations vulnérables, les Sénégalais vivant à l’étranger, la stabilité macroéconomique et financière, les entreprises pour le maintien des emplois, la sécurisation de l’approvisionnement régulier du pays en eau, électricité, carburant, médicaments et denrées alimentaires de première nécessité.
Ce plan a pu être financé grâce aux appuis de la Communauté internationale, au recadrage budgétaire, aux dons et contributions des bonnes volontés et au recours aux instruments de financement disponibles sur le marché».
Mais mentionne le document, «la persistance de la pandémie réduit la visibilité sur les perspectives économiques à moyen et long termes. Toutefois, la mise en œuvre du Plan de relance économique nationale (Pren) en cours d’élaboration par le gouvernement devrait renforcer les conditions de stabilité macroéconomique et de perspective d’une reprise économique porteuse de croissance qui positionnerait le Sénégal sur sa trajectoire d’avant la crise sanitaire».
Le ministère des Finances et du budget tient à préciser que «le Sénégal, qui est aujourd’hui considéré sur les marchés financiers sous-régional et international des capitaux comme émetteur étatique de référence, a toujours respecté ses engagements financiers auprès de ses créanciers».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here