PARTAGER
Assome Aminata Diatta, ministre du Commerce.

Quand on fonde son programme politique sur le déni, qu’on monte une fraction du Peuple pour refuser le suffrage de 58,27% de Sénégalais et qu’on prétend pour autant être démocrate,
Quand on voit ses espoirs, reposant sur une stratégie du chaos, s’évanouir alors que les populations ne cessent de renouveler leur confiance à celui qu’elles ont élu,
Quand, en «illuminé», on prédit la faillite de l’Etat et que non seulement il n’en est rien, mais aussi que les investissements publics se poursuivent et que les inaugurations se succèdent,
Quand on voit peu à peu sa crédibilité remise en cause par une population lasse d’une politique de dénigrement au moment où notre énergie aurait dû être consacrée à l’action,
Quand on ne se soucie point de la stabilité sociale de notre pays, conditionné que l’on est par son ego démesuré,
Quand chaque avancée qualitative du pays vous fait l’effet d’un couteau remué dans une plaie,
Il est alors aisé de comprendre la frustration qui vous habite au point d’avouer tacitement que votre patriotisme n’est que de façade.
Le Peuple s’interroge sur votre véritable conviction et aucune réponse rassurante ne lui est encore servie. En effet, comment une mesure salutaire, courageuse, en droite ligne avec les pratiques de bonne gouvernance, peut-elle soulever votre courroux sans aucune forme de ménagement ni de considération pour l’Institution ?
Si vous avez pu relever des dysfonctionnements dans la gestion du parc automobile de l’Etat dans votre ouvrage, vous auriez dû être le premier à vous réjouir de la mesure prise par le président de la République.
Sachez que le propre d’un leader, c’est de reconnaître la valeur et le mérite chez l’autre, de savoir apprécier les avancées, de les saluer et de les encourager. Mais pour cela, il faut être un homme pétri de nos valeurs sénégalaises faites de courage et d’éthique. Ne dit-on pas sous nos cieux que «reconnaître la valeur de l’autre ne diminue en rien sa propre valeur» ?
Nous comprenons votre dépit face aux réalisations dont vous n’êtes pas l’acteur.
Nous comprenons votre tristesse de voir ce pays faire des bonds en avant  malgré vos funestes prédictions.
Nous comprenons votre frustration et vous exprimons toute notre compassion Monsieur Ousmane Sonko, mais ce pays se développera malgré vous in shaa Allah.
Assome Aminata DIATTA
Ministre du Commerce et des Pme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here