PARTAGER

Le Chef d’état-major général des armées (Cemga), Cheikh Guèye, a officiellement installé mercredi, à la Place du président Mamadou Dia, le colonel Maguette Ndiaye dans ses nouvelles fonctions de commandant de la zone militaire n°7 qui couvre les régions de Thiès et Diourbel. Aussitôt installé, le nouveau Comzone 7 décline ses orientations : «Consolider et renforcer les acquis aux besoins de ses prédécesseurs qui ont bien travaillé pour réussir la mission qui leur a été confiée.» L’officier supérieur d’ajouter : «Mon effort sera d’assurer la sécurité des populations et de leurs biens, mais également contribuer à la stabilité du pays en liaison avec les autres forces de défense et de sécurité, mais aussi avec le soutien des populations, des autorités locales, coutumières, la presse qui joue un rôle déterminant dans la sensibilisation et la stabilisation pour faire régner la paix dans ces deux régions.»
Revenant sur l’importance de la zone militaire n°7 qui abrite l’une des plus grandes bases militaires des Armées du Sénégal et concentre l’essentiel des forces de réserve générale, le colonel Ndiaye fait savoir que cette zone «est particulièrement sensible et importante pour la stabilité et le développement économique du Sénégal. Elle est une réserve stratégique pour le commandement». Il explique : «Les régions de Thiès et Diourbel abritent beaucoup de sites religieux, à savoir Touba, Tivaouane, Ndiassane, Poponguine, Thiénaba, Pire, entres autres. Cette région a beaucoup de sites d’exploitation minière, mais aussi d’importantes ressources halieutiques.» Sans compter les récentes découvertes d’hydrocarbures au large des côtes de Cayar. Pour dire que «sur le plan économique, cette région est d’une importance capitale pour le Sénégal», mais aussi «pour tous ceux qui voudraient faire du mal au Sénégal, à savoir les terroristes». Il fera noter que «les terroristes attaquent souvent les sites qui sont d’une importance capitale pour les intérêts du pays, mais également pour les intérêts étrangers. Et la Petite Côte est fréquentée par de nombreux expatriés, lesquels pourraient faire l’objet d’attaques de la part des terroristes».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here