PARTAGER

Mamadou Diop Decroix ne croit pas que ce gouvernement est le résultat du dialogue politique. Au contraire, le Secrétaire général de Aj/Pads estime que Macky Sall est «dans une construction politique de portée stratégique».

La réaction de Mamadou Diop Decroix sur le nouveau gouvernement était très attendue. Et surtout la nomination de Idrissa Seck, qu’il avait soutenu à la dernière Présidentielle. Sauf que lui aussi avait été annoncé parmi les opposants consultés par le chef de l’Etat. Le leader de Aj/Pads balaie tout et, au contraire, s’attaque au Président Sall et à ses nouveaux alliés. «Macky Sall ne fait pas du rafistolage. Il est dans une construction politique de portée stratégique. Nous sommes à un tournant politique qui s’élabore sous nos yeux, y compris dans les officines étrangères les plus insoupçonnées. Beaucoup de ceux qui y prennent part ne servent que de condiments dans une cuisine où ils finiront par être mangés. La voie dans laquelle il s’engage est sans issue», a-t-il lors d’une conférence de presse, hier. «Macky Sall devrait s’atteler à trouver une solution au chômage et au développement de l’agriculture plutôt que de se lancer dans des stratégies, combinaisons et combines qui n’ont aucun intérêt pour les Sénégalais. Il sert des intérêts aux antipodes de ceux du Peuple. Il devrait prendre en compte la situation sécuritaire explosive qui prévaut en Afrique de l’Ouest pour prévenir les risques de contamination qui planent sur le pays», a-t-il dit. Pour autant, le député du groupe parlementaire Liberté et démocratie ne partage pas l’argument selon lequel, cette nouvelle équipe est le résultat du Dialogue national. Il préfère souligner «l’incohérence» de Macky Sall dans ses critères de sélection de ses collaborateurs. Il a expliqué que de grands noms de son parti qui ont remporté leur fief sont tous remerciés alors que c’était la condition pour garder son poste. Sur l’entrée de Idrissa Seck dans la mouvance présidentielle, Decroix semble déçu. «Les politiques ne sont pas des extraterrestres. Les défauts dénoncés chez les politiciens ne sont pas l’apanage des seuls politiciens. Ils se retrouvent dans tous les compartiments de la société (…). Comment une société saine peut envoyer la gouverner des personnes malsaines. Le mal est très profond et exige courage et détermination pour le vaincre», a conclu celui qui fut un temps coordonnateur du Frn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here