PARTAGER

Il faudra encore attendre pour avoir la réaction de Guy Marius Sagna, Barthélemy Dias et Ousmane Sonko sur le remaniement ministériel et institutionnel du 1er novembre. La «déclaration importante» qui était l’objet de la demande de couverture de la conférence de presse de ces 3 opposants radicaux de Macky Sall n’était donc pas pour cette entrée-surprise de Idrissa Seck par exemple dans la majorité en tant que président du Conseil économique, social et environnemental (Cese). C’est pourtant ce que cette forêt de caméras et de micros avaient cru et ce pour quoi les journalistes se bousculaient. Mais à l’arrivée, le trio n’a pas jugé nécessaire de commenter la formation du nouveau gouvernement élargi. Barthélemy Dias, qui était dans la même coalition avec Idrissa Seck, a ironisé l’entrée du leader de Rewmi dans la mouvance présidentielle. Se contentant de demander à «Idy ce qu’il va dire aux Sénégalais» de manière ironique, le maire de Mermoz-Sacré Cœur donne rendez-vous aux Sénégalais ultérieurement. Sur les 3, Barthélemy Dias a été le plus prolifique. Ousmane Sonko, pour sa part, s’est fendu d’un : «No comment. Le temps voulu, je vais me prononcer», avant de sauter dans sa voiture pour rejoindre l’Hémicycle. Quant à Guy Marius Sagna, c’est le silence total, malgré l’assaut plus qu’insistant des journalistes. Ces échanges ont eu lieu hier lors du point de presse marquant le lancement du site internet aidetermesud.com qui est un portail web pour recueillir des dons en faveur des 79 familles d’anciens militaires déguerpies de Termes Sud pour occupation illégale de logement de fonction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here