PARTAGER

Après les nouveaux membres du Conseil constitutionnel, c’était au tour de Saïdou Nourou Ba, membre de la Commission nationale électorale autonome (Cena), de prêter serment devant le Conseil constitutionnel. L’ancien ambassadeur qui remplace à ce poste Mamadou Mbodj, décédé, s’est engagé à respecter l’obligation de réserve et le secret des délibérations même après la cessation de ses activités, conformément aux règles fixées aux membres de cet organe. En recevant le serment de M. Ba, le président du Conseil constitutionnel a rappelé le rôle crucial que joue la Cena dans la démocratie sénégalaise. Raison pour laquelle, souligne M. Pape Oumar Sakho, elle «doit disposer de membres qui placent l’intérêt général au-dessus de tout». Selon lui, «les membres sont toujours choisis parmi des personnalités indépendantes con­nues pour leur intégrité morale, leur honnêteté intellectuelle, leur neutralité et leur impartialité». De même, il indique que «les membres de la Cena ne doivent solliciter ou recevoir d’instruction de la part d’aucune autorité publique ou privée qui leur permet d’assurer leur charge en toute neutralité, en toute indépendance et à équidistance». Des conditions qui sont remplies, d’après M. Sakho par Saïdou Nourou Ba. «Pour n’avoir jamais milité dans un parti politique, la Cena tient en lui une personne-ressource d’une grande expérience, au parcours exceptionnel. Je ne doute point qu’il mettra son talent de diplomate, de négociateur au service de l’institution en plus de l’expérience capitalisée en participant à des missions d’information, d’assistance et d’observation électorale et aussi celles de prévention de conflits pré et post-électoraux», a-t-il dit.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here