PARTAGER

Les étudiants de l’Université de Thiès (Ut), restés six mois sans faire cours à cause de la pandémie du Covid-19, devront encore prendre leur mal en patience, avec le bras de fer opposant le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) et le recteur de l’Ut. Après plusieurs jours de perturbations, le Saes refuse de baisser les armes. Il poursuit son combat avec encore 48h de grève renouvelables entamée depuis hier. Dans un communiqué, la coordination campus Thiès du Saes reste catégorique : «Suite à notre mot d’ordre de grève des 15 et 16 octobre 2020, des tractations ont eu lieu au ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, sous la bienveillance du secrétaire général national du Saes pour débloquer la situation. La coordination déclenche un autre mot d’ordre de grève pour faire face à l’obstination du recteur et du secrétaire général de l’Université à ne pas mettre en œuvre des propositions de sortie de crise faites par la tutelle.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here