PARTAGER

Hamidou Dath se jette dans le grand bain politique. De concert avec ses camarades, il a lancé hier le Cadre de réflexion pour un développement intégral (Credi/Sénégal tia kaw tia kanam). En gestation depuis 2015, ce parti a obtenu son récépissé il y a quelques semaines. «Faire de la politique autrement» est le crédo de ce professeur de mathématiques à l’Ucad, qui ne vise pas moins l’ambition de faire du «zéro pauvreté au Sénégal». M. Dath veut mettre en place un «parti de laboratoire qui va proposer des solutions techniques sous le prisme de la science».  Il dresse les chantiers à venir pour le Credi : «Le monde de la recherche universitaire doit s’apesantir sur les questions de l’agriculture, de l’industrie, la crise casamançaise et celle de la jeunesse pour répondre aux exigences des Sénégalais». Pour autant, il reste prudent sur une éventuelle participation au prochain scrutin législatif.
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here