PARTAGER

Le virus repend les airs avec des cas positifs, qui sont passés par l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Ces vols de rapatriement sont une grosse équation pour les autorités : faut-il rapatrier les citoyens avec les risques de contamination ? Ou faut-il les laisser à Paris jusqu’à l’extinction de la pandémie ? On fait face à un rebond de cas importés, qui montrent la fragilité de la situation, qui ne cesse d’empirer. Alors qu’on nous avait dit que le pire est derrière nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here