PARTAGER

Après 2 ans de silence, il revient. Dans ses bagages, Alioune Guissé apporte Dilémén, un titre rythmique et dansant sur du Ripo et Wingo. Ce single annonce son album qui sortira au courant de 2017 et sera «à la hauteur des attentes des Sénégalais »

A en croire l’adage qui dit que le futur n’est que le présent qui s’ignore, l’année 2017 devrait sourire à l’artiste Alioune Guissé. En effet, disparu de la scène musicale sénégalaise depuis 2014, pour des raisons familiales, l’ancien rappeur lauréat « du Grammy du meilleur artiste africain de l’Illinois en 2015», revient avec le single Dilémen. En collaboration avec Secka, ce titre est un mélange de mbalax pur et dur sur du Ripo et Wingo. «J’ai constaté que la plupart des artistes puular font de la musique acoustique et maintenant, c’est le mbalax qui fait danser les Haal puular» a dit Alioune Guissé pour expliquer le choix de faire un morceau dans ce registre, samedi passé, lors du show case de présentation.
Si la langue puular peut être une barrière pour certains, la musique, à coup sûr,  mettra les amateurs du mbalax pur et dur d’accord. Rythmique et dansant, Dilémen fera fredonner de plaisir les passionnés de cette musique en cette fin d’année. C’est le single annonciateur d’un album prometteur qui doit sortir courant 2017. Mais pour les quelques privilégiés qui ont assisté à ce show case, la ressemblance de Dilémen avec le répertoire de Baba Maal est frappant. Pour l’artiste, loin d’être un plagiat, ce morceau reflète son identité. «Heureusement, on n’a pas copié Boby Brown ou un autre chanteur» ironise Alioune Guissé. Avant de déclarer : «Quand on chante en puular, on a tendance à nous caser chez Baba Maal, mais j’ai ma propre identité musicale et trajectoire»  pour lever le voile sur un éventuel plagiat.
Interrogé sur ses 2 ans d’absence de la scène musicale, Alioune Guissé explique que sa femme devait monter un business au pays de l’oncle Sam et sa présence était nécessaire. Il ajoute : «Pour qu’un artiste puisse avoir une liberté de ton, il lui faut évacuer certains problèmes liés à la vie en couple. Si je veux être libre de créer comme je l’entends, il me fallait assurer la dépense quotidienne pour me consacrer uniquement à ma musique». Cette étape franchie, Alioune Guissé entend combler son retard de deux ans dans la musique. Dilémén est un avant-gout de ce qui attend ses fans. L’album est actuellement en voie de finalisation et va «répondre aux attentes des Sénégalais» assure l’auteur.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here