PARTAGER

Le Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (Boad), qui s’est réuni pour sa 103ème session ordinaire dans les locaux du siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) à Bamako au Mali, a approuvé de nouveaux engagements d’un montant de 156 milliards de francs Cfa.

La Banque ouest-africaine de développement (Boad) clôture l’année 2016 avec de nouveaux engagements. Son Conseil d’administration, qui s’est réuni pour sa 103ème session ordinaire dans les locaux du siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) à Bamako, a approuvé de nouveaux engagements financiers d’un montant de 156 milliards de francs Cfa. Ce qui, d’après Saïdou Ouédraogo, directeur de la Communication, du marketing et des relations publi­ques, «porte à 522,3 milliards de francs Cfa le total des engagements pour 2016. Quant au montant des engagements cumulés de la Boad depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en 1976, il se situe désormais   à 4 340,1 milliards de francs Cfa pour 1036 opérations».
Les prêts approuvés, indique le directeur  de la Communication, du marketing et des relations publiques de la Boad, portent sur le financement partiel de plusieurs projets dont «le renforcement et réaménagement de réseaux de distribution d’énergie électrique de la Société nationale d’électricité (Senelec) (Séné­gal).  Ce projet contribuera à la fourniture régulière de l’énergie électrique dans les régions de Dakar, Kaolack, Fatick, Saint-Louis et Tamba­counda». Le montant du prêt est estimé à 25 milliards de francs Cfa.
Par ailleurs, mentionne-t-il dans un communiqué, le Conseil d’administration a approuvé quelques propositions, notamment la «prise de participation au capital  du Fonds I et P Afrique entrepreneurs 2 (Ipae 2). Ce fonds interviendra dans l’accompagnement et la promotion des Pme qui contribuent à la croissance de la zone Uemoa et à la lutte contre la pauvreté». Le montant de la partici­pa­tion est fixé à 2 milliards de francs Cfa. Une «garantie d’une facilité à court terme octroyée par la Sgbci (Société générale de banques en Côte d’Ivoire) pour le financement partiel de l’approvisionnement en gaz de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie)» a été aussi approuvée. La Boad permet ainsi à la Sgbci  de porter à 30 milliards de francs Cfa sa ligne en faveur de la Cie». Le montant  de la garantie est arrêté à 15 milliards de francs Cfa.
L’autre proposition approuvée c’est la «mise en place d’une ligne de crédit de la Kfw en faveur de la Boad. Cette ligne de crédit est destinée à soutenir  les Petites et moyennes entreprises de l’Uemoa». Quid du montant ? Les administrateurs parlent de 52,476 milliards de francs Cfa.
«Les administrateurs ont également, émis un avis favorable sur une proposition de révision des Statuts de la Baod, et l’état de recouvrement des créances sur prêts de la banque au 30 novembre 2016», informe M. Ouédraogo.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here