PARTAGER

Le directeur de la Com­munication, Ousseynou Dieng, s’est prononcé sur l’instauration de la nouvelle carte nationale de presse qui, dira-t-il, vise à assainir et à  promouvoir le secteur de l’information et de la communication. «Vous serez d’accord avec moi que si on veut promouvoir le secteur de la presse, il va falloir l’assainir, voir qui est journaliste et qui ne l’est pas. D’ailleurs, les 21 et 22 février prochains, il est prévu une rencontre visant à travailler sur le règlement intérieur de cette commission, notamment sur les procédures de son fonctionnement. En ce qui concerne le décret d’application, le texte qui va permettre la mise en œuvre effective du Code de la presse, une rencontre est aussi prévue ce jeudi avec le Secrétaire général du gouvernement qui a en charge de garantir la cohérence de tous les textes. Dans ces textes, il y a ce qu’on appelle le décret unique pour mettre en œuvre les textes d’application du Code de la presse. Et dans ce décret unique-là, il y a surtout la mise en place d’un fonds d’appui et de développement du secteur de la presse, dédié aux acteurs privés dudit secteur, qui va remplacer l’aide à la presse». A en croire le directeur de la Communication, quand on vote des lois, c’est pour les appliquer. «Mais la mise en œuvre diligente de toutes les dispositions du Code de la presse revient au ministère en charge de la communication, en rapport avec tous les acteurs et autres organisations faitières de la presse», a déclaré M Dieng.

abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here