PARTAGER

La compagnie américaine, dont quelqu’un a dit qu’elle n’a plus qu’une présence symbolique au Sénégal, a annoncé hier une importante découverte de gaz dans les limites maritimes du Sénégal. Elle se satisfait déjà de la qualité de cette découverte, qui augmente le potentiel énergétique du pays.

Encore une découverte qui va augmenter l’attractivité du pays, et amplifier la controverse sur le pétrole et le gaz au Sénégal. La société Kosmos Energy, dont un homme politique venait d’annoncer il y a quelques jours, qu’elle avait vendu l’essentiel de ses actions dans les hydrocarbures du Sénégal, a annoncé hier qu’elle venait de faire une nouvelle découverte majeure concernant le gaz. Selon le communiqué qu’elle a rendu public, elle a annoncé avoir découvert une colonne de 30 m de gaz naturel dans le puits de Yakaar 2, qui fait partie du bloc Cayar offshore profond.
Kosmos s’est réjouie de ce que cette nouvelle découverte vient confirmer son taux de succès de 100% de découverte d’hydrocarbures dans le offshore profond sénégalo-mauritanien. La découverte faite sur Yakaar 2, qui se trouve à environ 9 km au sud de Yakkar 1, permet, selon le communiqué de Kosmos, au Pdg de l’entreprise américaine, M. Andrew G. Inglis, de déclarer : «La découverte faite à Yakaar 2 confirme l’étendue et la qualité de la ressource sur Yakaar.» Le Pdg de Kosmos s’est félicité par ailleurs, de travailler au Sénégal, «en collaboration avec ses partenaires BP et Petrosen, dans la satisfaction des besoins énergétiques croissants du pays», dont il a dit qu’il constitue l’une des économies parmi celles dont la croissance est des plus rapides au monde.
A la différence du puits de Grand Tortue Yakkar 1, cette nouvelle découverte ne se trouve pas à la frontière avec la Mauritanie, mais bien à l’intérieur des eaux sénégalaises. Son exploitation ne devrait donc, en principe, pas faire l’objet d’une négociation entre les différents partenaires de Grand Tortue-Ahmeyin, qui chevauche la frontière. On peut donc s’attendre que les différents experts en exploitation des ressources du pétrole, viennent apprendre au Peuple sénégalais, ce qu’il en est advenu de cette ressource, aux mains de ceux qui la lui auraient pris. Selon leurs dires…

2 Commentaires

  1. Revoyez votre conclusion: À vous entendre, ces ressources ont été exploitées et seraient entre les mains de certaines personnes à qui il sied d’expliquer aux sénégalais ce qu’ils en ont fait. Or, tout au long de votre article, il est question de découverte de gaz, n’est-ce pas?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here