PARTAGER

Le premier hôtel de la nouvelle station balnéaire de Pointe Sarène, qui est en train d’être construit par un groupe espagnol,  ouvrira ses portes en mars 2021. Le ministre du Tourisme et des transports aériens, qui était sur le chantier hier pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, s’est dit satisfait. Selon Alioune Sarr, cette visite entre dans le cadre des  missions de suivi des projets importants qui sont en train d’être réalisés dans le secteur du tourisme au Sénégal. Accompagné d’une forte délégation, le ministre a déclaré : «Nous sommes très satisfaits de voir que le groupe espagnol Rio va démarrer ce projet important qui nous permettra de livrer 514 chambres au mois de mars 2021. Ensuite, une deuxième phase sera lancée pour que, avant les Jeux Olympiques  de 2022,   nous puissions disposer des 1000 chambres ici à Pointe Sarène.» Il a aussi profité de cette visite pour  inciter tous les promoteurs à prendre exemple sur le groupe Rio. Alioune Sarr «les invite  à agir ici et maintenant». Car estime-t-il, «le chantier est actif et le délai de 12 mois sera respecté». Donc, déclare le ministre du Tourisme et des transports aériens, «l’ensemble des promoteurs qui ont bénéficié de foncier au niveau de la Sapco à travers des protocoles qui sont signés, je les encourage à faire de même, pour que justement dans le cadre de ces investissements, nous puissions disposer de toute l’infrastructure hôtelière dont nous avons besoin pour les grands évènements que le Sénégal va accueillir dans les 3 prochaines années».
Alioune Sarr a également souligné que son département travaille non seulement pour rendre la destination très visible, mais également, sur la diversification de l’offre touristique. «Nous sommes prêts pour la promotion. Cette semaine, le ministère du Tourisme et du transport aérien fera un séminaire sur la stratégie intégrée tourisme et tran­sport aérien et nous avons eu beaucoup de mal à avoir des hôtels à Saly et à Cap Skiring car ils sont remplis. Nous allons diversifier l’offre touristique, après le balnéaire, nous allons exploiter le mémorial et l’écotourisme. Ce n’est pas le gouvernement qui construit des hôtels, il crée l’environnement, fait l’assainissement, mais c’est le privé qui construit des hôtels. C’est le cas à Pointe Sarène», a rappelé M Sarr.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here