PARTAGER

Le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a adressé ce jeudi une circulaire à tous les directeurs d’établissement public de santé hospitalier du Sénégal. Cette correspondance entre en effet dans le cadre du plan d’accélération pour l’amélioration de la prise en charge des urgences dans les structures de santé. Elle invite principalement les directeurs d’hôpital à «veiller» aux mesures mentionnées dans ledit document. Ainsi, le ministre de la Santé et de l’action sociale ordonne que «tout patient qui arrive en situation d’urgence soit être prioritairement pris en charge».
Toutefois, en cas de manque de place ou d’absence de conditions de prise en charge optimales, le directeur d’hôpital d’accueil est tenu «d’organiser le transfert du patient avec la structure devant l’accueillir». Ce dernier a également la possibilité de «le faire en collaboration avec le Service d’aide médicale urgente (Samu)». Mais auparavant, «toute décision de transfert doit être validée par le médecin, responsable de garde».
Ainsi, pour s’assurer de la prise en charge à l’arrivée, «aucun patient ne doit être transféré vers une structure sans que la régulation ne soit faite au préalable». Toujours, selon les directives données dans la présente circulaire, «aucun patient ne doit être évacué à bord d’un véhicule autre qu’une ambulance». Quant aux médecins responsables de garde et des services d’accueil des urgences, le ministre leur enjoint à garder «leurs téléphones fonctionnels 24h et les numéros mis à la disposition de l’ensemble des structures». Pour une meilleure application de l’arrêté, le directeur général des Établissements de santé «est chargé de veiller au respect strict et à l’exécution diligente» des instructions données.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here