PARTAGER

Le président de la République a lancé hier le processus de production des documents sécurisés de transport routier et des plaques d’immatriculation. Macky Sall a aussi remis 70 clés de taxis et 72 clés de véhicules gros porteurs aux transporteurs.

Bientôt la fin du papier dans le sous-secteur des transports terrestres. Le gros carnet des conducteurs de véhicules, qui leur sert de permis de conduire sera remplacé par une carte de la taille de la carte d’identité nationale biométrique. Le chef de l’Etat Macky Sall a lancé hier le processus de production des nouveaux documents de transport routier, ainsi que les plaques d’immatriculation sécurisées. Lesdits documents sont la carte grise, les plaques d’immatriculation, les autorisations de transport et les permis de conduire. Ces nouveaux supports sont dotés de puces multiplicatives pour la gestion des données liées aux véhicules et aux conducteurs, avec une authentification forte des usagers par la biométrie.
Plus spécifiquement pour le permis de conduire, il est introduit, selon le chef de l’Etat, des informations relatives au groupe sanguin. Aussi, loue Macky Sall, le document serait-il infalsifiable et les contrôles de routine des brigades de circulation plus rapides et plus efficaces. Par ailleurs, la plaque d’immatriculation avec son numéro d’identification unique, suivra le véhicule le long de son cycle de vie.
Le contrôle routier quant à lui, sera facilité par l’équipement des forces de défense et de sécurité en terminaux de lecture des documents de transport. «Avec cet ambitieux projet, le Sénégal disposera d’un des systèmes les plus modernes et les plus fiables au monde, adossé à des supports numériques permettant une meilleure gestion des véhicules et des conducteurs», s’est glorifié le président de la République. A l’en croire, ce système constitue un outil performant qui vient apporter une solution durable aux problèmes récurrents notés dans la production des documents de transport. «Cette dématérialisation permettra de disposer de documents sécurisés et personnalisés permettant de lutter contre la fraude», indique Macky Sall.

Dotation de 70 taxis et 72 véhicules gros porteurs
Le lancement des nouveaux documents de transport routier a été suivi par une remise de clés de 70 taxis de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) et de 72 véhicules gros porteurs aux transporteurs. Cette allocation entre dans le cadre du programme d’accompagnement des opérateurs de transport pour le renouvellement du parc automobile du Sénégal initié par le Centre d’exécution des transports urbains de Dakar (Cetud). Les opérateurs vont disposer, selon le chef de l’Etat, d’une centaine de taxis neufs par le mécanisme du crédit-bail, selon les conditions suivantes : apport personnel 1 million 500 mille francs Cfa, un montant du crédit de 4 millions, une durée du prêt 30 mois et mensualité de remboursement 185 mille 727 francs Cfa y compris l’assurance.
Revenant sur ses ambitions de modernisation du sous-secteur des transports terrestres, M. Sall a évoqué son vaste programme de réalisation, de réhabilitation et d’entretien d’infrastructures routières et autoroutières. Ainsi, rappelle-t-il, «le gouvernement a déjà réalisé et continue de réaliser 1362 km de routes revêtues et un programme de 221 km de routes qui seront mises en service avant décembre 2018». A cela s’ajoute le programme des autoroutes dont certaines sont fonctionnelles et d’autres en cours de construction.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here