PARTAGER

Les Nations unies ont fixé une nouvelle échéance pour l’éradication de la faim dans le monde. L’atteinte des Objectifs de développement du millénaire mobilise ainsi tous les acteurs. La multinationale Nestlé se joint au mouvement. Elle s’est fixé trois ambitions majeures dans le cadre de ses engagements 2020 et des Odd.

2030 est la nouvelle échéance pour mettre fin à la pauvreté dans le monde à travers dix-sept Objectifs de développement du millénaire (Odd). La multinationale Nestlé entend participer à l’atteinte de ces objectifs. Dans le cadre de sa politique de création de valeurs partagées (Csv), Nestlé a intégré ces Odd. «Nous avons intégré les Odd à notre approche de Csv, ce qui nous permet d’identifier les objectifs pour lesquels nous pouvons créer le plus de valeur ajoutée.» La société qui existe depuis maintenant 150 ans explique dans un rapport intitulé «Nestlé et la société : Création de valeur partagée et respect de nos engagements 2016» s’être défini trois ambitions globales dans le cadre de ses engagements 2020 et des Odd.
La première étant d’aider 50 millions d’enfants à vivre en bonne santé. «On estime que deux milliards de personnes, soit plus de 30% de la population mondiale, souffrent de carences en vitamines et minéraux essentiels, notamment les quatre principaux nutriments que sont le fer, l’iode, la vitamine A et le zinc.» Ces carences qui affectent en majorité les nourrissons, les jeunes enfants et les femmes peuvent avoir des conséquences dévastatrices : déficience mentale, santé fragile, faible productivité et, dans les cas graves, décès. Ces nutriments sont généralement fournis par une alimentation équilibrée et variée, ce qui n’est pas toujours possible, en particulier dans les pays en développement. «Nous devons et pouvons améliorer l’état nutritionnel des personnes à risque en ajoutant les micronutriments concernés aux produits consommés régulièrement par les populations vulnérables», note le rapport qui indique que d’ici 2020, la société compte «concevoir et lancer dans les pays développés et en développement des aliments et boissons répondant aux besoins nutritionnels quotidiens et comblant les principales carences nutritives des nourrissons, enfants de moins de 12 ans, femmes enceintes et nouvelles mamans», souligne le rapport.
Nestlé se fixe également comme objectif d’améliorer les moyens de subsistance de 30 millions de personnes dans les communautés en contact direct avec ses activités opérationnelles. «Nous achetons des matières premières à des millions d’agriculteurs dans le monde. Ces derniers sont essentiels pour garantir un approvisionnement sûr à long terme et donc pour notre succès. En comprenant et en gérant où et comment sont produits nos ingrédients et à quels problèmes sont confrontés les producteurs et leurs communautés, nous pouvons favoriser leur prospérité et assurer de meilleurs moyens de subsistance aux personnes avec qui nous vivons et travaillons.» Dans le domaine de l’environnement, les efforts de la multinationale visent à faire en sorte que les activités aient un impact environnemental nul.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here