PARTAGER

Le maire de Nyassia a plaidé ce week-end pour le déminage humanitaire de certaines localités de la commune éponyme. Car pour Mamadou Diallo, les populations de ces localités, désertées au plus fort de la crise casamançaise, aspirent de plus en plus à un retour au bercail afin de contribuer à l’émergence de leur commune.

Kassou Sénégal, Bouniack, Baséré, Badème, Bagam et Mahmouda constituent les six (6) localités sur les 25 que compte la commune de Nyassia encore et toujours abandonnées par leurs populations depuis plus d’une dizaine d’années ; et ce, au plus fort du conflit armé en Casamance. Des villages envahis par les mines antipersonnel et dont les populations sont toujours dispersées dans la commune de Nyassia, le département et la région de de Ziguinchor. Seulement pour l’édile de Nyassia, ces populations, qui manifestent de plus en plus leur aspiration à regagner leurs terroirs, attendent encore un accompagnement des pouvoirs publics et des Ong pour un déminage humanitaire de leurs villages. «Cette volonté de retour se heurte à des enjeux sécuritaires du fait de la présence des mines ; cela nécessite donc un déminage humanitaire pour relancer le processus de retour des populations de ces six villages», a-t-il martelé. Un déminage qui sera suivi, poursuit Mamadou Diallo, d’un appui et d’un accompagnement en infrastructures, en semences et autres projets et programmes afin que les populations puissent regagner leurs terroirs et jouer leur partition pour le développement de leurs terroirs et de la commune de Nyassia. «Et c’est dans cette perspective que beaucoup de réunions, de congrès, de fora sont pour l’heure organisés dans le cadre de la sensibilisation et pour préparer le retour de ces dernières», a-t-il soutenu.
Le maire de Nyassia, qui intervenait face à la presse en marge de la finale d’une manifestation sportive dont il était le parrain, a donc plaidé pour un retour au bercail des populations des six villages de sa commune. Mais un retour qui doit certes, a-t-il dit, être accompagné mais également sécurisé. Toute chose qui doit en outre, à l’en croire, contribuer à l’essor de la commune de Nyassia fortement touchée par la crise armée en Casamance.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here