PARTAGER

Le gardien de but sénégalais de Spal (Serie A italienne), Alfred Gomis, a laissé entendre, lors d’un entretien accordé au quotidien italien Gazzetta Dello Sport, qu’il rêvait de rejoindre un jour son club de cœur, Arsenal.

Alfred Gomis s’est récemment confié à la Gazzetta Dello Sport et a fait savoir son rêve d’enfiler un jour la tunique des Gunners. En effet, le portier sénégalais a affirmé que depuis qu’il est enfant, il a toujours aimé le club londonien. Un appel du pied qui pourrait ne pas laisser indifférents les dirigeants du club, surtout avec un Petr Cech vieillissant.
En tout cas, le jeune portier des Lions est en train de faire petit à petit son trou dans la Tanière. Jusqu’à chambouler l’ordre des gardiens. Devenant ainsi le virtuel numéro 1 – devant Abdoulaye Diallo – si l’on en juge les deux derniers matchs de l’Equipe nationale où il a été titularisé lors de la double confrontation contre le Soudan avec zéro but encaissé.
Mais il faudra que le gardien «italien» surveille bien ses arrières, car son principal concurrent, Abdoulaye Diallo, a repris sa place de titulaire à Rennes. En effet, devenu titulaire dans le but rennais à la place du Tchèque Tomas Koubek depuis le match face à Toulouse (1-1, le 30 septembre), le portier sénégalais devrait le rester à Saint-Etienne, dimanche.
«Les deux sont très bien, ils reviennent de sélection, ils n’ont pas joué, ce n’est pas impossible que Diallo reparte», a indiqué ce vendredi Sabri Lamouchi, qui n’a donc pas «essayé» Diallo dans les trois derniers matchs avant la trêve. «Je ne suis pas en train d’essayer des choses pour essayer des choses. Je suis en train de trouver des solutions qui soient définitives et qui nous permettent à nous tous de nous remettre dans le bon chemin, a ajouté le coach rennais. Il y a des choses qui nous ont amenés à faire ces choix qui mettaient un peu d’incertitude et qui créaient un manque de confiance chez beaucoup. On a fait ce changement pour essayer de stimuler, de faire bouger les lignes, pour que justement tout le monde se sente concerné. Et c’est le cas, c’est très bien.»
La hiérarchie évolue donc, puisque Koubek était le gardien numéro un. «Il n’y a pas de numéro un ou deux, considère Lamouchi. Tomas est le gardien que nous connaissons. Abdou j’ai fait appel à lui et il a été plutôt positif, donc je compte sur les deux gardiens, la saison est longue, on aura besoin de tout le monde», a soutenu le technicien franco-tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here