PARTAGER

Le président de la Fédération royale marocaine de football (Frmf), Fouzi Lekjaa, a fixé comme objectif au sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, de remporter la Can 2019. C’est le même objectif que la Fédération sénégalaise de football a assigné à son sélectionneur, Aliou Cissé.

La Fédération sénégalaise de football a mis la barre très haut en exigeant du coach des Lions, Aliou Cissé, le trophée continental. Une compétition que le Cameroun accueille en juin-juillet 2019. Mais les Lions de la Téranga ne seront pas les seuls à vouloir remporter la Can 2019. Ils verront se dresser sur leur chemin d’autres Lions, ceux de l’Atlas.
«Le principal objectif fixé est de remporter la Coupe d’Afrique des Nations», a lancé le président de la Fédération royale marocaine de football (Frmf), Fouzi Lekjaa, sur les ondes de la Radio nationale.
Avec son statut de quart de finaliste de la Can 2017 puis sa qualification pour le Mondial 2018 (avec une élimination au premier tour), le Maroc a retrouvé son rang parmi les grands d’Afrique depuis la nomination de Hervé Renard au poste de sélectionneur en février 2016. Alors que des rumeurs insistantes font état du possible départ du technicien français, le président de la Frmf de démentir ces bruits de couloir tout en fixant une feuille de route à son coach.
«Nous avons fixé la date du 16 juillet prochain, au lendemain de la compétition continentale, pour l’évaluation du travail du sélectionneur national. La Fédération marocaine de football respecte ses engagements, dont son contrat avec Hervé Renard (jusqu’en 2022) et nous avons une grande confiance en lui.»
C’est donc dit, les Lions de l’Atlas, à l’image des Lions de la Téranga, visent le sacre au Cameroun en juillet prochain et au vu de leur état de forme des derniers mois, c’est plutôt logique puisque le Maroc s’est imposé comme l’une des meilleures défenses d’Afrique tout en rendant une copie plus qu’honorable au Mondial face à des nations comme l’Espagne (2-2) et le Portugal (0-1) contre qui l’arbitrage n’aura pas aidé. Après le coup d’arrêt de ce mois-ci (une victoire arrachée 1-0 à domicile face aux Comores puis un nul 2-2 contre la sélection insulaire à l’extérieur), reste à Renard et sa bande à repartir de l’avant pour valider officiellement leur billet pour la Can camerounaise.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here