PARTAGER

La Côte d’Ivoire a alloué 150 millions de francs Cfa pour l’organisation des funérailles, en grande pompe, de l’enfant terrible d’Abidjan. Le comité d’organisation attend encore des donations pour boucler le budget de ces obsèques qui débuteront vendredi pour s’achever le lendemain.

Tout commence à se mettre en place pour les obsèques de Dj Arafat qui débuteront vendredi 30 août à Abidjan. La Côte d’Ivoire, comme promis par le Président Alassane Ouattara, a octroyé un fonds de 150 millions de francs Cfa pour soutenir l’organisation des obsèques. Le comité d’organisation attend encore d’autres donations pour boucler le budget. Chaque membre du comité s’acquittera d’au moins 300 000 francs Cfa pour contribuer aux dépenses. Le gouvernement apportera également une aide logistique et déploiera un impressionnant dispositif de sécurité. Dans la seule commune du Plateau et aux alentours du stade Félix Houphouët-Boigny, où aura lieu la veillée artistique, quatre écrans seront installés pour ceux qui ne pourront pas être accueillis à l’intérieur du stade. «Nous envisageons aussi une retransmission de la cérémonie sur écran géant dans les communes d’Abobo (Soghefia), de Yopougon (place Figayo), de Koumassi (place Inchallah) et de Cocody (stade d’Angré) pour permettre à une partie des fans de rester dans leurs quartiers», a confié à Jeune Afrique, Kenzo Kouadio, le président du comité d’organisation.
L’objectif des organisateurs est d’éviter des mouvements et bousculades. La Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), le groupe de l’audiovisuel public, retransmettra en direct toutes les étapes des obsèques. Les établissements sanitaires de la ville d’Abidjan ont mobilisé leur personnel. Plusieurs ambulances, les sapeurs-pompiers et le Samu seront présents sur les différents sites.
Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here