PARTAGER
Banda Diop.

Après la découverte de deux corps en état de putréfaction dans le tunnel du Pont de l’Emergence, la mairie de la Patte d’Oie engage l’opération de déguerpissement des malfrats, qui ont élu domicile au niveau de cet échangeur. Le maire Banda Diop, qui a fait cette annonce hier, affiche toute sa détermination à sécuriser cet axe criminogène et très bien fréquenté par les populations. «Vous savez avec l’épisode malheureux des enfants oubliés dans le canal, aujourd’hui l’Etat est en train de prendre des mesures pour décourager les badauds qui squattent cette zone-là. Aussi, des mesures hardies sont prises aujourd’hui même, c’est un lieu protégé par les Forces de l’ordre, et par nous municipalité», a-t-il fait savoir lors du lancement des travaux d’aménagement paysager de la devanture du Centre de santé Nabil Choucair. Très déterminé, il souligne que la mairie a mis en place une brigade environnementale, qui procédera à des visites sur le pont pour décourager les ambulants qui ont transformé cet endroit en un lieu de commerce. Ainsi que les passerelles.
Aujourd’hui, la mairie de la Patte d’Oie semble être engagée dans des chantiers d’aménagement paysager pour rendre l’endroit très agréable. Selon lui, il permettra «de renforcer le cadre végétal pour permettre aux populations de la commune de la Patte-d’Oie et les personnes qui fréquentent l’hôpital d’avoir un cadre de vie propice à leur épanouissement». Financés par l’Etat du Sénégal et la commune, les travaux vont s’achever d’ici 6 mois.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here