PARTAGER

Quatre artistes plasticiens exposent à Rufisque dans le cadre du Off du Dak’Art. Leurs œuvres sont chacune une facette de l’identité et de l’humanisme africains. D’où d’ailleurs, la thématique générale de l’exposition, appuyée par la fondation Sococim, «Africa’niité».

Fatou Mandione Mbengue, Nfally Diédhiou, Marie Dione Cissé et David Houessou, quatre artistes plasticiens diplômés de l’école nationale des arts, exposent au centre culturel Maurice Guèye jusqu’au 2 juin. «Chacun à sa manière aborde dans ses œuvres un trait spécifique de sa propre identité afro-sénégalaise. Une affirmation d’un soi profond que des siècles d’ouverture ne sauraient réduire à néant (…) Cette exposition invite chaque artiste à exprimer la pleine conscience de sa propre identité afin d’inspirer au public le courage de faire face à l’avenir en comptant d’abord sur ses propres ressources», a rappelé le document de présentation de l’exposition dont le vernissage s’est tenu samedi.
«En tant que femme on est obligée à chaque nouvelle maternité de mettre en veilleuse nos activités pour nous consacrer pendant des mois au nouveau-né. C’est cela que j’ai mis en évidence à travers mes tableaux», a noté Fatou Mandoye Mbengue qui parlait au nom des exposants. «C’est aussi un appel pour un meilleur encadrement et une meilleure éducation de nos enfants. Tous les problèmes que ne vivons aujourd’hui, sont en grande partie le fait d’une mauvaise éducation de nos enfants et il est temps de dire stop ; ça suffit», a-t-elle insisté. David Houes­sou  de son côté, a mis le focus sur la lutte sénégalaise, non sans remercier la fondation Sococim pour l’opportunité offerte par cette exposition  en adéquation parfaite avec  la 13ème biennale.
Le thème de l’exposition entamée le 11 mai est «Africa’niité».  «Composé du mot ‘’Afrique‘’ et de l’adjectif wolof ‘’niité’’ qui signifie être pleinement humain, le néologisme ‘’Africa’niité’’ fait référence à l’africanité des pères de la négritude. Il fait écho au thème de la biennale Dak‘Art 2018 : ‘’ l’heure rouge : émancipation, liberté et responsabilité’’ », note le document de presse à ce pro­pos. «Huma­nisme,  comportement social et une inclusion.» C’est à travers ce tryptique que  Meïssa Ndiaye Bèye,  président de la Commission culture, patrimoine et tourisme à la ville de Rufisque, a mis le thème de l’exposition dont la seule finalité sera de «faire pleinement vivre l’humain de sa conscience pour mieux faire face aux défis».
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here