PARTAGER

Inculpé pour publication d’écrits contraires aux bonnes mœurs et offense au chef de l’Etat, le journaliste Adama Gaye a été entendu mercredi par le doyen des juges pendant 4 heures de temps. Après ce face-à-face, son avocat avait introduit une demande de liberté provisoire, mais le Parquet s’est opposé à la libération du journaliste. Probablement, son conseil va saisir la Chambre d’accusation dans les prochains jours pour le sortir de Rebeuss.
Le journaliste Adama Gaye, cueilli chez lui par des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), a été placé sous mandat dépôt à cause de ses post sur Facebook qui l’ont perdu et sont à l’origine de son inculpation pour publication d’écrits contraires aux bonnes mœurs et offense au chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here