PARTAGER
Abdoualye Diouf Sarr.

Un nouveau poste de santé sera prochainement érigé dans l’axe Cité Nations Unies-Cambérène. Procédant à la pose de la première pierre de l’infrastructure, le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, revient sur les péripéties ayant conduit au choix de ces deux quartiers pour l’abriter.

Après avoir aidé les populations à éponger les arriérés de loyer de leur centre de santé en leur octroyant 4 millions F Cfa, le Président Macky Sall a choisi la Cité des Nations-Unies et Cambérène 2 pour abriter un nouveau poste de santé. Le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a procédé à la pose de la première pierre de l’infrastructure d’un coût de 150 millions F Cfa. «Le président de la République a choisi Cambérène pour accueillir ce poste de santé qui sera unique en son genre. C’est vous dire la place de choix que Cambérène occupe dans le cœur du président de la République. Le soutien de Gavi a permis le financement et la construction de ce poste de santé. Je vous donne rendez-vous à son inauguration dans six mois», a promis M. Diouf devant le maire de Cambérène, Amadou Samba, le fils aîné du khalife général des Layènes, Seydina Thiaw Laye, et des notables dont  le chef de quartier de la Cité Nations-Unies, Cheikhou Sall.

Un nouveau vaccin dans le circuit
Le ministre Diouf Sarr a profité de cette cérémonie pour annoncer l’introduction d’un nouveau vaccin dans le circuit. «J‘ai le plaisir de vous annoncer l’introduction, dans la première quinzaine du mois de novembre, du vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans le programme élargi de vaccination de routine sur l’ensemble du territoire national, portant à 14 le nombre d’antigènes disponibles dans notre Pev», annonce le ministre de la Santé et de l’action sociale.
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here