PARTAGER

«On ne change pas une équipe qui gagne.» Cette vérité tactique devrait pousser le sélectionneur, Aliou Cissé, à reconduire le même Onze aligné contre la Pologne mardi dernier. Même s’il faut noter que les Lions auront en face d’eux une équipe d’un autre style, différente de celle polonaise. Suffisant pour relativiser par rapport à l’option tactique que va proposer le coach.
Au niveau du système de jeu, on ne devrait pas s’attendre à une «révolution». 4-2-3-1 ou 4-4-2, Aliou Cissé devrait rester dans ses fondamentaux. A savoir une défense classique à 4 éléments et un milieu à deux récupérateurs. Même s’il a avoué à la fin du match avoir mis en place son système en fonction de l’adversaire. «Nous avons empêché à la Pologne de jouer ; c’est une équipe que nous connaissons très bien et elle est capable de jouer avec plusieurs systèmes. Nous savions comment évoluer», avait-il lâché.

Mame Biram, le maillon faible
Par rapport à l’animation offensive, là aussi pas de surprise à attendre venant du sélectionneur. Mais c’est surtout au niveau de ce secteur offensif que des changements pourraient intervenir. Et là, tous les yeux sont braqués sur Mame Biram Diouf.
Titularisé, avec Mbaye Niang, à la pointe de l’attaque dans une position de fixateur, l’avant-centre de Stoke City a été transparent contre la Pologne. Absent dans les duels, pourtant son point fort, «Diego» a été approximatif à la finition. Se permettant même de louper une grosse occasion en plein axe.
Suffisant pour que le coach tourne les yeux vers le banc des remplaçants. Un regard qui pourrait se diriger vers Diafra Sakho. Une manière pour le Rennais de se racheter après ses prestations assez discrètes lors des matchs amicaux. Un autre regard pourrait se tourner vers Moussa Konaté, en dépit de son entrée assez timide contre les Polonais.
L’un dans l’autre, Aliou Cissé devrait apporter du «9» en pointe afin de booster l’efficacité de son attaque. Les enseignements du match contre la Pologne sont passés par-là…

1 COMMENTAIRE

  1. Monsieur Woury Diallo , Mame Biram Diouf n a pas joué et vous avez vu comment il a manqué au milieu de terrain du Senegal. Regardez objectivement les prestations de l equipe du Senegal avec et sans Mame Biram Diouf et dites si c’ est vraiment le maillon faible de l equipe.
    Cordialement

Répondre à Vieux lion Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here