PARTAGER

Après son adversaire mardi, le lutteur de Door Doorat, Yékini Jr, a effectué hier son open press dans son fief. En présence du chef de file de l’écurie Rock Energie, Modou Lô, Yékini Jr, battu par son adversaire lors de leur première confrontation en 2007, a rassuré ses supporters et promis de prendre sa revanche sur Tapha Tine le 1er janvier 2018.

Le lutteur de Door Doorat, Yékini Jr, a tenu à prévenir son adversaire Tapha Tine quant au combat devant les opposer le 1er janvier prochain au stade Amadou Barry de Guédiawaye. Battu par Tapha en 2007 lors du tournoi du Claf, il a indiqué qu’il verra un autre Yékini Jr. «Vous allez voir un nouveau Yékini Jr, beaucoup meilleur que celui qu’on a l’habitude de voir ces derniers temps», a averti l’ancien pensionnaire de Ndakaru, hier lors de son open press dans son fief à Grand Médine. «Je suis prêt sur tous les plans. Je suis dans les dispositions de faire étalage de ma technicité que de m’exprimer dans la bagarre», a indiqué celui qui a évolué pendant plusieurs années sous l’ombre de l’ancien Roi des arènes, Yékini.
A la question de savoir pourquoi n’a-t-il pas fait comme Balla Gaye 2 et Ama Baldé qui avaient pris l’option de se renforcer les muscles pour battre le Géant du Baol, Yékini Jr de préciser : «A chaque lutteur sa propre stratégie. Je ne vais jamais dévoiler ma stratégie en allant en guerre. Je sais comment battre Tapha Tine. J’ai une stratégie pour arriver à ma fin et je compte la dévoiler au cours du combat. Je ne vais jamais me baser sur la stratégie de Balla Gaye 2 ou de Ama Baldé pour venir à bout de Tapha Tine. J’ai ma propre stratégie et je sais qu’elle sera payante le jour j.»
Revenant sur la délocalisation du combat à Amadou Barry en lieu et place du stade Iba Mar Diop, Yékini Jr s’en désole : «C’est dommage que le combat ne soit pas organisé au stade Léopold Sédar Senghor parce que j’étais convaincu de pouvoir le remplir.»
Sur le rapport de force qu’on croit être favorable à son adversaire, dépeint comme une «montagne de muscles», Yékini Jr minimise : «Tapha Tine peut avoir plus de masse que moi. Je n’ai pas de crainte à me faire parce qu’il ne dispose pas plus de force que moi», rassure-t-il.
Une rencontre avec la presse marquée par la présence de Modou Lô de Rock Energie qui a pris part à la séance, en même que les autres lutteurs de son écurie. Très content du soutien de Modou Lô, l’ancien pensionnaire de Ndakaru de soutenir qu’il ne faudra pas compter sur lui pour le voir affronter le Rock des Parcelles Assainies.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here