PARTAGER

219, c’est le nombre de personnes interpellées par la police dans le cadre des opérations de sécurisation menées dans la nuit du 16 au 17 octobre (138) et celle du 15 au 16 octobre (81) à Touba. La direction des relations publiques qui donne l’information dans un communiqué renseigne que ces individus ont été interpellés pour diverses infractions.

Il n’est pas rare de constater là où il y a une forte affluence des cas de banditisme. Cette édition du Magal de Touba n’a pas dérogé à la règle. Les opérations de sécurisation menées par la police dans la nuit du 16 au 17 octobre ont permis l’interpellation de 138 individus. La Direction des relations publiques de la police informe dans un communiqué que ces opérations ont été menées par les commissariats de Mbacké, Diourbel, Bambey et Touba. Ce travail de la police a permis d’arrêter 26 personnes pour vol, 9 pour détention et trafic de chanvre indien, 16 pour détention et usage de chanvre indien, 7 pour nécessité d’enquête. La Direction des relations publiques renseigne aussi que 52 individus ont été interpellés pour vérification d’identité, 3 pour jeux de hasard, 5 pour coups et blessures volontaires, 9 pour ivresse publique manifeste. Dans son document, la police ajoute que 3 individus ont été arrêtés pour outrage à agent, 4 pour conduite sans permis de conduire, 1 pour homicide involontaire par accident de la circulation routière, 1 pour complicité de vol, 1 pour proxénétisme, 1 pour violences et voies de fait. S’agissant de la quantité de drogue saisie, elle est estimée à 2,725 kilogrammes, 50 cornets et 2 joints de chanvre indien.
Il faut rappeler que déjà dans la nuit du 15 au 16 octobre 81 individus ont été interpellés par les mêmes services de la police pour diverses infractions. Il a été ainsi constaté des cas de vol, de détention et trafic de chanvre indien, de vagabondage, d’exercice illégal de médecine, de tentative de viol, de coups et blessures volontaires, d’ivresse publique, conduite en état d’ébriété, complicité de vol entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here