PARTAGER

Il aura 101 ans le 24 décembre. Pierre Soulages, le grand peintre du noir, qui a inventé le concept de l’«outrenoir», soit la recherche de la lumière à travers le noir, est décoré par le Japon qui lui a attribué le 3 novembre l’Ordre du Soleil levant. Une très haute distinction créée en 1875 par l’empereur Meiji que Soulages recevra au début de l’année.

C’est une très longue relation qu’entretient Pierre Soulages avec le Japon. Mathieu Séguéla la décrit dans son ouvrage D’une rive à l’autre, publié chez Actes Sud : «Il a aimé cette civilisation japonaise en se rendant plusieurs fois dans ce pays. Et quand on pense qu’à peine six ans après la seconde Guerre mondiale, un tableau de Soulages a été exposé dans les principales villes du Japon ! C’est assez extraordinaire de se dire que c’était il y a 70 ans…» Et depuis lors, Pierre Soulages ne cesse d’être attiré par le pays du Soleil levant, par les jardins de pierres qui le fascinent, lui le passionné du plein et du vide dans l’art et l’architecture. Il retrouve aussi sa grande quête du noir et de la lumière dans la laque japonaise. «L’outrenoir est en effet quelque chose qui fait écho au Japon avec la laque. Et les Japonais étaient très intéressés de voir cet Occidental qui, sur la surface noire, arrivait à en faire jaillir de la lumière.» Après le Praemium imperial, l’équivalent du Nobel japonais, Soulages reçoit à présent la décoration de l’Ordre du Soleil levant. Il a aussi conçu, à la demande du Président Chirac, un trophée en céramique, le vase Soulages, remis à chaque tournoi de sumo de 2000 à 2007. Pierre Soulages et le Japon, c’est une longue relation et une admiration réciproque.
Cet Ordre vient en deuxième rang des distinctions impériales japonaises, juste après l’Ordre du Chrysanthème. Sa médaille fut portée, entre autres, par le chanteur Charles Aznavour et le peintre François Baboulet. Pierre Soulages, à bientôt 101 ans, rejoint ainsi Henry de Lumley, le seul porteur français vivant de cette décoration et membre de l’Institut et de l’Académie des sciences d’outre-mer, anthropologue, président de l’Institut de paléontologie humaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here