PARTAGER

L’Ordre national des médecins du Sénégal a présenté son tableau. Au total, 1433 médecins sont inscrits. Soit une augmentation de 500 médecins, annonce Dr Joseph Mendy, vice-président de l’Ordre national des médecins du Sénégal. Dr Mendy ne s’est pas limité à présenter ce nouveau tableau de l’Ordre, il a précisé que seuls ces médecins ont le droit d’exercer le métier de médecin. Au sens de la loi portant sur l’exercice de la médecine au Sénégal. «Nous pouvons dire qu’un collègue qui ne serait pas inscrit et qui n’aurait pas renouvelé son inscription fait de l’exercice illégal de la médecine», alerte le vice-président de l’Ordre. Et de ce point de vue, précise-t-il, de fait «les actes qu’il pose deviennent illégaux et peut faire l’objet d’une poursuite judiciaire», souligne Dr Mendy.
C’est dire qu’il ne suffit pas d’avoir le diplôme à l’université pour exercer métier de la médecine. Les médecins régulièrement inscrits au tableau de l’Ordre appellent leurs collègues encore non inscrits à régulariser leur situation. Les responsables de l’Ordre ont mis en place des procédures, qui allègent l’inscription des collègues. Pour les médecins du secteur public, il n’y a pas de problème. «Ils sont déjà en règle parce qu’ils cotisent à partir de la source», précise-t-il. Pour les médecins, qui se trouvent dans les régions périphériques comme Tambacounda ou Ziguinchor, l’Ordre a mis en place un système pour permettre à leurs collègues de pouvoir s’inscrire sans se déplacer. L’Or­dre des médecins lance un appel aux populations pour qu’elles s’intéressent à ce tableau. Car, estime Dr Mendy, ce tableau «leur dit voilà les médecins à qui vous pouvez faire confiance puisqu’ils sont reconnus par les institutions publiques et sont aptes à exercer le métier de médecine au Sénégal».
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here