PARTAGER

Prévue pour se tenir en juin dernier, c’est finalement ce mois d’août que la troisième mission d’inspection de la Caf arrive au Cameroun pour auditer l’état d’avancement des préparatifs de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) que le pays organise en 2019.
En gros, si les deux précédentes missions ne concernaient que les infrastructures sportives, hôtelières et aéroportuaires, celle-ci portera, du 6 au 14 août 2018, sur l’ensemble des volets spécifiques concernés par l’organisation de la compétition. Notamment les volets infrastructures et évènementiel. La délégation de la Caf comporte ainsi deux équipes coordonnées par les principaux responsables de la Caf chargés de l’organisation de la Can 2019.
Arrivée le 6 août 2018 (avant-hier), la première équipe de la Caf est sur le terrain depuis ce mardi 7 août. Les experts inspecteront les infrastructures sportives et hôtelières sur tous les sites. Quant à la deuxième équipe de la délégation de la Caf, elle commencera son travail le 12 août prochain. Au programme, des séances de travail avec le Comité d’organisation local.
En prélude à l’arrivée des experts de la Caf, le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, a récemment opéré une visite des différents sites afin de s’assurer que les recommandations des précédentes missions de l’instance continentale ont bien été intégrées sur le terrain.
La troisième mission de la Caf arrive dans un contexte où des rumeurs persistantes ont annoncé ces derniers jours, le retrait de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun pour tantôt une délocalisation de la compétition au Maroc, tantôt sur une co-organisation avec un pays de la sous-région.
«Tout en condamnant cette campagne malsaine de fake news, je voudrais dire qu’il s’agit de manœuvres dolosives qui visent à jeter le discrédit sur notre pays en créant en même temps une psychose auprès des populations sur une incapacité supposée de leur pays à relever le défi de l’organisation de la prochaine Can. Pendant ce temps par contre, des membres de gouvernement des pays frères et d’autres personnalités des instances du football international ont contribué à rétablir la vérité, à savoir que le Cameroun reste le pays organisateur de la Can 2019», a déclaré le ministre en charge des Sports, Bidoung Kpwatt, lors d’une conférence de presse le week-end dernier à Yaoundé, la capitale.
Enfin, le ministre a aussi réitéré qu’à moins d’un an du début de la compétition, le Cameroun reste déterminé et mobilisé pour organiser une Can de football sans précédent, dans son nouveau format.
Avec le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here