PARTAGER

Prenant au mot le patron du Comité international olympique (Cio), le président du Comité olympique et sportif sénégalais (Cnoss), Mamadou Ndiaye, a fait savoir mardi que le Sénégal compte déposer sa candidature pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) de 2022.

Les premiers Jeux Olym­piques de la Jeunesse (JOJ) organisés en Afrique pourraient se tenir au Sénégal. Le président du Cio, Thomas Bach, avait annoncé dimanche que l’instance olympique souhaitait «que les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022 se tiennent en Afrique».
Et le Sénégal semble être dans les strating-blocks : «dès que nous aurons reçu le cahier des charges, nous sommes prêts à nous porter candidats», a expliqué à L’Equipe Mamadou Ndiaye, président du Comité olympique et sportif du Sénégal. «Nous avons récemment rénové ou construit beaucoup d’installations sportives et d’infrastructures», a-t-il ajouté.

Le Sénégal face au Maroc et à l’Afrique du Sud
Selon des sources concordantes, deux autres pays envisagent pour le moment une candidature pour ces Joj-2022 : le Maroc et l’Afrique du Sud.
La 132e session du Cio qui s’est ouverte mardi à Pyeongchang, avant l’ouverture des Jo d’hiver ce vendredi, doit voter une motion pour faire du continent «une forte priorité au moment de choisir la ville hôte des Joj-2022», a expliqué Thomas Bach.
La prochaine édition des Joj aura lieu du 6 au 18 octobre prochain à Buenos Aires, en Argen­tine. Créés en 2010, les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont déjà eu lieu deux fois en Asie, à Singapour et en Chine, et deux fois en Europe, en Autriche et en Nor­vège. Alors au tour de l’Afri­que !
Notons que la ville hôte des Joj-2022 sera désignée à Buenos Aires en octobre prochain.

Non-invités aux Jo d’hiver : 32 Russes font appel auprès du Tas

Trente-deux sportifs russes non-invités par le Cio aux Jeux Olympiques de Pyeongchang pour des soupçons de dopage, dont le patineur de vitesse Viktor Ahn et le biathlète Anton Shi­pulin, ont fait appel mardi devant le Tribunal arbitral du sport (Tas) et espèrent encore recevoir leur invitation à temps pour le coup d’envoi des épreuves prévu ce vendredi.
Les appels, déposés également par le fondeur Sergey Ustyugov ou la patineuse Ksenia Stolbova, vice-championne olympique en couple en 2014, seront examinés par une chambre ad-hoc du Tas installée à Pyeongchang «et les décisions seront probablement rendues mercredi soir», deux jours avant la cérémonie d’ouverture, a indiqué à l’Afp le Secré­taire général du Tas, Matthieu Reeb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here