PARTAGER

Au lendemain du lancement du compte à rebours pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj), le président du Cnoss et président du Comité d’organisation de «Dakar 2022», s’est dit satisfait de l’organisation. Une réussite pourtant qui n’était pas évidente vu le délai très court dans lequel cette manifestation été conçue.
«Ce n’était pas évident d’avoir une telle réussite au niveau de l’organisation. C’est seulement en une semaine que tout a été fait. Et c’est l’occasion de féliciter de tout le monde», s’est réjoui Diagna Ndiaye qui s’est aussi dit satisfait du timing qui a été bien respecté, avec à la clé, la star de la musique sénégalaise, Wally Seck, qui a bouclé la boucle à sa manière.

«Le compte à rebours des infrastructures a aussi commencé»
Revenant sur l’évènement de samedi soir, le président du Cnoss de faire remarquer «qu’en même temps que les Joj, le compte à rebours des infrastructures a aussi commencé. En effet, comme vous le savez, le 20 février, le président de la République va procéder à la pose de la première pierre du Stade Olympique. Comme pour confirmer qu’à ce niveau aussi les choses bougent».
Selon le patron de l’olympisme sénégalais, «tous les chantiers sont urgents. On est à 1000 jours des Joj, les équipes sont en place et la coordination se fait bien avec le Cio, les missions se succèdent au Sénégal». Et Diagna Ndiaye de conclure en promettant que le Comité d’organisation «va faire le point avec la presse nationale et internationale» au fil des différentes étapes qui vont constituer ce compte à rebours des Joj 2022 que l’Afrique accueille pour la première fois. D’où l’honneur fait au Sénégal par le Cio.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here