PARTAGER

Contrairement à Eumeu Sène qui a complètement raté son Open Press ce mardi faute de service d’ordre, Bombardier a tout assuré avant-hier à Mbour. Comme pour donner une leçon d’organisation à son prochain adversaire, demain au stade Senghor.

Un Open Press sans service d’ordre, Gris Bordeaux en sait quelque chose. Le 3e Tigre de Fass en a eu l’amère expérience lors de la préparation de son combat perdu face à Balla Gaye 2. Le Fassois avait vu son rendez-vous avec ses fans tombé à l’eau par manque d’organisation.
Et c’est comme si Eumeu Sène n’avait pas retenu la leçon. Le chef de file de l’écurie Ty Shinger a en effet complètement raté son Open Press de mardi dernier faute de service d’ordre. Con­trairement à Bombardier qui a tout assuré avant-hier au stade Caroline Faye où le public mbourois, en pleine hystérie, a relevé le défi de la mobilisation en prélude au combat de leur protégé contre le lutteur pikinois ce samedi au stade Léopold Sen­ghor.
Après plus de 30 mn d’échauffement et sous la supervision de son coach en boxe, Bombardier, face à la presse, est revenu d’abord sur la préparation de ce «choc royal».
«Je me suis bien préparé pour ce combat. Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai eu à préparer un combat entre temps avec Rocky Balboa. Ce combat a certes trainé car depuis deux ans nous courons après. Mais je peux vous dire que je me suis bien préparé et que je suis prêt pour gagner ce combat», rassure le «Roi des arènes» qui dit tenir à «sa» couronne. «Je veux conserver cette couronne royale jusqu’à ma retraite. Je l’avais dit et je le redis : mon ambition c’est d’aller à la retraite avec cette couronne.»
Quid de son état de forme ? «Je suis prêt physiquement. Ce combat nous l’avons préparé sereinement et pendant des mois. Je peux vous dire que la forme que je ressens aujourd’hui je ne l’ai jamais ressentie. Elle est différente de mes combats précédents.»
Considéré en toute logique comme le favori, Bombardier de rappeler que ce statut est loin d’être une pression pour lui. «J’ai dépassé le stade de lutter sous pression. Je suis conscient que tout le monde veut cette couronne mais il faut savoir que s’il y a pression c’est du côté de mon adversaire parce que c’est lui qui veut la couronne. Moi je suis là, je l’attends. Il n’a qu’à venir la prendre.»
Par rapport à sa stratégie, entre lutte pure et boxe, le champion mbourois refuse de se livrer. «S’il y a une bagarre on verra si ce qu’on dit de Eumeu c’est vrai, à savoir que c’est un bon bagarreur…» «En tout cas nous nous sommes bien préparés. Ceux qui parlent de sa vivacité ou de sa taille oublient que j’ai lutté contre des lutteurs plus rapide, plus petit que lui et que j’ai toujours pris le dessus sur ces derniers. D’ailleurs, vous voyez que j’ai diminué mon poids donc j’ai pas de problème de vivacité ni de rapidité et quelle que soit la durée du combat, je vais m’adapter.» Eumeu Sène est donc averti. Bombardier tient à «sa» couronne.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here