PARTAGER

L’université Amadou Makhtar Mbow est à l’arrêt, les étudiants de l’université Alioune Diop de Bambey réclament de meilleures conditions d’études. Que dire de plus sinon l’enseignement supérieur risque de connaître une série de perturbations. Conscient de cette crise latente, le Président Sall a demandé hier en Conseil des ministres au ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) de mettre en œuvre, sans délai, en rapport avec le ministre des Finances, les mesures pédagogiques, financières et sociales d’accompagnement validées pour assurer le meilleur accueil des nouveaux bacheliers orientés au niveau des universités publi­ques. Alors que l’on est quasiment au mois de février.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here