PARTAGER

Tous ceux qui espéraient que le film de Alain Gomis, «Félicité», allait continuer son joli parcours en se qualifiant sur la liste des nominés au prix pour le Meilleur film étranger ont été fortement déçus hier. Fair-play, le réalisateur l’a pris du bon côté et a déclaré sur son compte Facebook que cela allait lui donner l’occasion de se remettre au travail pour d’autres œuvres.

Nombreux étaient les Sénégalais qui s’étaient mis à espérer que Félicité, le film de Alain Gomis, franchisse la barre des nominations aux Oscars 2018 après sa sélection dans la short-list du meilleur long métrage fiction en langue étrangère. Les liste des nominés publiée hier a malheureusement indiqué que le long métrage du Franco-Sénégalais ne connaîtra pas l’immense félicité d’une reconnaissance aux Oscars. 5 autres œuvres ont été nominées parmi les 9 films sélectionnés dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère.
Il s’agit de : A fantastic woman (Une femme fantastique) du Chilien Sebastian Lelio, The insult du Libanais Ziad Doueri, Loveless (Faute d’amour) du Russe Andrey Zvya­gintsev, On body and soul (Corps et âme) du Hongrois Ildiko Enyedi, The square (L’art de la discorde), film suédois. Passée la déception née du choc, beaucoup de personnes essaient de relativiser et se félicitent du parcours plus qu’honorable qu’a connu ce film. «Pour la première fois qu’un film sénégalais a été sélectionné aux Oscars, il y a de quoi être fier», estime la journaliste culturelle Régina Sam­bou.
Le réalisateur a pour sa part réagi sur son compte Facebook en ces termes : «Fin de la course aux Oscars. Merci pour tous les soutiens. Ça fait aussi du bien quand ça s’arrête. La route a été longue et intense. On va pouvoir se remettre au travail. L’im­portant était de trouver un peu de liberté. On va voir.» Cette année, 92 pays ont soumis une œuvre pour concourir à l’Oscar du Meilleur film étranger à l’Académie des arts et des sciences du cinéma des Etats-Unis. Les grands vainqueurs des Oscars 2018 seront connus lors de la 90ème cérémonie qui se tiendra le dimanche 4 mars 2018 au Dolby Theater à Hollywood.
Félicité a été honoré au Fespaco de Ouagadougou, avec l’Etalon du Yennenga, la plus grande récompense cinématographique en Afrique noire. Auparavant, il avait reçu l’Ours d’argent à la Berlinale 2017, à Berlin. Le film avait aussi remporté le Prix spécial du jury au Festival du cinéma africain de Khouribga, au Maroc. L’actrice principale du film, la Congolaise Véro Tshanda Beya, qui a joué le rôle de Félicité, avait gagné le prix de la Meilleure interprétation féminine au cours de ce festival.
Le film avait été déjà récompensé aux Etats-Unis, avec le Prix spécial du jury (Silver Hugo) de la 53ème édition du Festival international du film de Chicago. C’est dire que le fait d’avoir raté l’avant-dernière marche à Hollywood n’enlève en rien son mérite, surtout au vu de la palette des bons films qui sont restés avec lui sur le carreau.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here