PARTAGER

C’est maintenant clair pour l’opinion  ! Aïssata Tall Sall ira seule aux Législatives 2017, sans Benno ni Manko. Elle l’a fait savoir hier, au cours d’une conférence de presse où elle a annoncé le lancement officiel, après-demain samedi, au Grand théâtre, de son mouvement «Osez l’avenir».

«Osez prend son courage et va s’assumer, il participera aux élections (Législatives) de 2017, sous sa bannière et en coalition avec d’éminentes forces politiques et sociales de notre pays et qui croient qu’un autre Sénégal est possible. Osez n’est ni de Manko ni de Benno, Osez est la troisième voie.» Me Aïssata Tall a franchi hier, un grand pas en annonçant qu’elle ira seule aux Législatives de 2017 avec son mouvement. Osez l’avenir qui, rappelle-t-elle, n’est pas un mouvement sorti du néant. «Bien au contraire, il résulte d’une longue et mure réflexion d’hommes et de femmes, certains novices en politique et d’autres rompus à la pratique, mais tous convaincus qu’une autre voie politique doit être définie et tracée  pour le Sénégal.»
Elle a décidé de tracer son sillon avec ce mouvement créé depuis 2014, «à la suite d’incessants renouvellements des instances de base du Parti socialiste». Me Aïssata Tall Sall et ses amis ont pensé qu’il était impérieux de changer les pratiques dans les partis politiques. A un moment donné, l’idée de mener ce combat au sein de son parti, le Ps, n’était pas du tout écartée mais certains ayant trouvé que cela pouvait entrainer des «dégâts collatéraux non négligeables», elle a renoncé à ce choix, assurant toutefois que la volonté de mener  son combat hors des sentiers du Ps était claire et consciente. «Nous avons alors, en claire conscience, choisi cette voie, Osez l’avenir, qui entend marcher sur les pas de Léopold Sédar Senghor», soutient la députée socialiste qui constate que fort heureusement, Osez l’avenir est présent dans tout le pays.
«Nombre de nos compatriotes ont répondu à notre appel. Ils sont des milliers, hommes et femmes de toutes les contrées du Sénégal, de sa diaspora, de toutes les couches socio-professionnelles à s’engager avec nous pour changer le Sénégal.» Osez l’avenir est donc pour sa génitrice, la voie qui assume une identité politique propre, consciente de faire renouer les Sénégalais avec la politique dans toute sa noblesse. «Ce temps est celui du débat ; nous participerons à ce débat. Ce temps est celui de la responsabilité ; nous prendrons nos responsabilités», a conclu l’as du Barreau.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here