PARTAGER

Les otages Soumaïla Cissé, Sophie Pétronin et deux Italiens ont été libérés mais à un prix fort. Puisqu’en échange, des centaines de jihadistes ou présumés ont été élargis des prisons maliennes. Et, semble-t-il, une rançon aurait été aussi mise sur la table. Il faut dire que c’est avec l’arrivée du régime de transition que les négociations avec les ravisseurs se sont accélérées. Mais attention à cette remise des poissons dans l’eau. Ces jihadistes pourraient prendre leur revanche ou reprendre leur chemin. Chassé le naturel il revient toujours au galop.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here