PARTAGER

Macky octroie 15 ha aux militaires
La Comico va céder ses 2 ha à l’Armée

Les 15 ha de Terme Sud vont revenir à l’Armée nationale. C’est ce qu’a fait savoir le ministre des Forces armées qui soutient que même la Comico, qui occupe les 2 ha, doit céder la place. Sidiki Kaba a aussi annoncé une somme de 800 millions pour accompagner les familles déguerpies.

L’assiette foncière de Terme Sud va revenir à l’Armée sénégalaise : c’est la décision prise par le président de la République. Le ministre des Forces armées, qui a donné l’information hier, renseigne que «le président de la République l’a annoncé au général Birane Diop pour que les 15 ha qui sont à Terme Sud puissent revenir entièrement à l’Armée». D’après Me Sidiki Kaba, «même la Comico, qui se trouve sur 2 ha, doit céder la place pour que l’Armée puisse utiliser cet espace». M. Kaba, qui s’exprimait en marge de la cérémonie d’ouverture de la 3e session des cours d’Etat-major, 2020-2021, au camp militaire Général Moun­taga Diallo de Bel Air, ajoute que cet espace permettra de «loger près de leur lieu de travail les soldats». Il assure que «officiers comme soldats du rang vont bénéficier de ce logement».
Répondant aux personnes qui accusaient les autorités de l’Armée de vouloir faire main basse sur ces terres, Sidiki Kaba soutient que cette décision «coupe court à tout ce débat».
Profitant de cette occasion, M. Kaba a regretté les «attaques offensantes contre l’Armée sénégalaise ». «Le chef d’Etat-major des armées et l’Armée doivent avoir le respect et la considération nécessaires. Il faut que ceux qui s’adonnent à ces attaques puissent se retenir et marquer le respect et la considération qui sont dus à l’Armée sénégalaise», a-t-il appelé.
Insistant sur cette affaire, le ministre a fait savoir que «l’Armée sénégalaise a eu une posture légale et républicaine, une posture respectueuse du droit et de la loi». D’après lui, «justice lui a été rendue par des tribunaux et juridictions compétentes du Sénégal». Et Sidiki Kaba d’expliquer : «Lorsque vous disposez d’une décision de justice au Sénégal et que vous avez des difficultés à l’exécuter, vous devez la remettre à un huissier, ce qui a été fait. L’huissier lorsqu’il rencontre des difficultés, ce que prévoit la loi c’est de demander aux Forces de l’ordre pour pouvoir l’aider à exécuter une décision de justice, surtout si elle a l’autorité de la force jugée, c’est ce qui s’est fait.»
Poursuivant ses explications, il précise que sur 79 familles, 69 familles ont été expulsées, et «10 parmi elles des militaires en exercice sont encore sur place». Montrant qu’aucune injustice n’a été commise dans cette affaire, le ministre des Forces armées souligne qu’il fallait que ceux qui étaient là et qui avaient eu droit à un logement pendant «leur activité au sein des armées puissent céder la place à ceux qui attendent». Et le ministre des Forces armées d’insister : «Après avoir servi l’Etat, on laisse la place à d’autres pour qu’ils puissent faire le même service dans les mêmes conditions, à savoir disposer de lieu où vous pouvez avec tranquillité et efficacité exécuter les missions qui vous seront confiées.»
Par ailleurs, s’agissant de ceux qui ont été déguerpis, le ministre des Forces armées informe que le président de la République a décidé de les accompagner en dégageant une somme de 800 millions de francs Cfa «pour qu’ils puissent avoir un toit».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here