PARTAGER

Le Conseil constitutionnel vient de publier la liste provisoire des candidats à la Prési­dentielle. Dans cette liste de 5 personnes ne figure pas Karim Wade. Ce qui n’est pas du tout du goût du coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds). «La liste provisoire a été publiée. Malheu­reusement, en tant que mandataire, nous n’avons pas eu le droit d’avoir une copie de cette liste-là. Nous prenons acte», a déclaré Oumar Sarr. Et d’annoncer : «Nous allons saisir les avocats de Karim Wade et voir les mesures judiciaires à prendre. Nous avons 48 heures pour faire éventuellement des réclamations, mais en même temps il y a des mesures politiques qu’il faudra envisager.» Selon le coordonnateur du Pds, le motif invoqué par le Conseil constitutionnel pour rejeter la candidature de Karim Wade, c’est que ce dernier n’est pas inscrit sur la liste électorale.
«Mais tout le monde sait que c’est Macky Sall lui-même qui l’a enlevé de la liste électorale», a déclaré le responsable politique du Pds. Il annonce qu’«indépendamment de la bataille judiciaire, il faudra accélérer la bataille politique pour imposer le droit parce que ça, ce n’est pas du droit, c’est du ‘’ma tay’’ (forcing)», martèle Oumar Sarr.
Toute la journée d’hier, les responsables du Pds se concertaient sur la démarche à adopter. Des manifestations sont annoncées d’ici le 20 janvier pour mettre la pression sur les 7 «Sages» qui devront statuer sur leurs réclamations.
Avec Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here