PARTAGER

Recevant des membres du Cadre de concertation sur le processus électoral (Ccpe) jeudi, le Président Macky Sall a fait savoir, selon la Rfm, que le système de parrainage à la Présidentielle de 2019 est bien «possible». Un «recul de la démocratie», aux yeux de Bouba Diop. Oumar Sarr, lui, est convaincu que le pouvoir est dans cette logique. «Les responsables de l’Apr sont en train de prendre des cartes d’électeur en promettant des financements. Tout le monde voit les affiches sur lesquelles est écrit : ’’Je parraine le candidat Macky Sall’’», a révélé le secrétaire général adjoint du Pds. «Macky Sall veut modifier la Constitution qu’il a révisée en mars 2016. Dans les versions, on dit 1% ou 0,5% des électeurs. Mais quel que soit le chiffre, il faut qu’il change les articles 3 et 24 de la Constitution. Le président de la République vient de proposer une Constitution et on n’a même pas vécu 2 ans avec ces réformes et il en veut d’autres pour ses propres intérêts», a ajouté Oumar Sarr. Mamadou Diop Decroix en déduit : «Autant lors des Législatives avec le système de la majorité relative, le pouvoir avait dispersé l’électorat en finançant des listes, autant ici, il veut empêcher le maximum de candidats possibles. Le régime fait les choses non pas dans le respect des lois, mais de la manière qui lui fera gagner. C’est très grave.»
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here